Monserrat

C’est un territoire anglais d’outre mer, où flottent l’Union Jack et le Blue Ensign et où on roule à gauche comme à Antigua, St Kitts.

A la suite  de l’éruption volcanique de 1997, la population fut évacuée vers Antigua ou St Kitts ou vers leur métropole, l’Angleterre.

Peu sont revenus, il ne reste plus que 1500 indigènes, accompagnés de 3000 immigrés nécessaires à l’économie, naturalisés après 7 années de résidence. Ils venaient de la Dominique, de Jamaique, et de divers pays hispanisants de la région.

Beaucoup d’Irlandais firent souche, on fête donc ici fortement la St Patrick.

Il y avait ici autrefois une école de médecine. Comme à Saba et à  Nevis… bizarre quand-même cette concentration de toubibs.

Et Sir George Martin, le producteur des Beatles possédait une maison et un studio à Plymouth depuis 1979 où The Police, Stevie Wonder, Elton John, Indochine sont venus enregistrer leurs disques.  Le « cinquième beatle » n’a pas abandonné l’île et a fait des dons pour la reconstruction.

Lors du tour de l’île avec T-Bone taxi (Wilfred 664 496 4461), nous avons bu l’eau de la source magique. Et plusieurs voitures qui passaient se sont alors arrêtées pour confirmer le sort : nous reviendrons à Montserrat.

Puis nous avons été jusqu’à la limite de la zone d’exclusion, et visité une ruine d’hôtel dont la piscine pleine de cendres donne sur l’ancienne capitale Plymouth et les rivieres de cendres volcaniques.

 

 

 

 

La même coulée vue de mer :

Six entreprises ont le droit d’exploiter ce sable de cendres volcaniques et de l’exporter par l’ancienne jetée de Plymouth dans la zone d’exclusion… Ce sable est bien meilleur pour le béton que le sable corallien souvent non lavé et dont le sel marin fait rouiller les fers à béton, fragilisant de nombreuses constructions antillaises.

A Little Bay, des petit paquebots font escale en rade. 15 sont passés cette année, 5 n’ont pas pu débarquer de passagers en raison du mauvais temps. Sur les 10 autres… on a eu un sur rade le temps de notre séjour, le WindSong le même qu’on a vu à Ste Lucie.

Instructions Tsunami claires … 

A Carr’s Bay, noix de coco à boire

.

A Little Bay où on débarque désormais, le Pont’s Beach restaurant jouit d’une belle vue, de verdure, de colibris et sucriers, et d’une déco faite d’objets ramassés sur le rivage

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*