Le pincement au coeur d’Halloween

Je l’avais mis en vente…

Dernièrement, je ne savais plus si je voulais vraiment m’en séparer.

J’avais donc mis un prix confortable pour ne pas vendre trop vite.

Il s’est vendu quand même le 31 octobre. Celà devait être écrit.

Mais soudain, maison vide le 4 novembre, alors que je n’avais pas encore retourné le contrat signé…

Une réflexion nouvelle a commencé.

Une réflexion sur « Le pincement au coeur d’Halloween »

  1. C’est une page qui se tourne et toujours un déchirement de vendre un bateau que l’on aime. Heureusement Internet rend éternel cet année passée à son bord.

    En vendant Salavida à ce prix, il était certain qu’il partirait rapidement car il était à son prix de marché, semblait en très bon état, avait subit le rodage de l’Atlantique et restait sous garantie.

    Je vous remercie de nous avoir partagé votre histoire. Grâce à vous, je fais maintenant pousser mes graines à bord et j’ai trouvé ma vaisselle en bambou.

    Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*