La Costa Brava en solo express

Après  une traversée en partie sous gennaker tangonné, mouillage dans la cala Futadera déserte

Puis une remontée vers Cadaquès, un essai de mouillage dans une crique. L’ancre dérape sur les herbiers, je repars et ce sera non stop vers La Grande Motte malgré les 25/35 noeuds de vent et grosse houle

5AFF36FC-721B-47BB-B9A5-BA2C5D09CAA5

Cartagena

Après avoir déchiré le spi symétrique pour la 3ème fois du périple, on établit pour la première fois le solent tangonné en ciseaux

Puis arrêt à Carthago Nova, son théâtre romain, et son pendant moderne

Le port, containers, pétrole, militaire avec ses sous-marins

Le port accueille le Britannia… et Salavida

Et juste en face du bateau, le BK local… un concept de « navigate-in » ?

 

 

Gibraltar, the Rock

Le rocher est en vue

En trois jours, trois changements de pavillon de courtoisie : Portugal, Espagne, puis l’Union Jack de Her Majesty Q E II.

Le rocher est un promontoire d’où les canons peuvent atteindre le Maroc.

Les macaques sont débonnaires et c’est la saison des bébés.

Je n’ai pas compris tout de suite pourquoi un macaque m’a sauté de dessus et s’est intéressé à mon sac à dos.

Dans une poche extérieure de mon sac à dos j’ai un petit sac à courses plié dans une pochette en forme de banane…

J’ai du courir pour rattraper le macaque et qu’il lâche ce sac plastique qu’il avait commencé à mordiller.

Ensuite, un jeune m’a suivi cinq minutes en regardant avec insistance ma poche de pantalon où j’avais glissé la “banane” et j’ai pensé à Brassens “Gare au Macaque” !

En bas, quelque part, Salavida dans la Queensquay Marina.

 

Cadix, la belle

Guitarres flamencas

Vue depuis la cathédrale


L’inévitable paquebot et l’inévitable BK…

 

Par ailleurs, the Rythm Section est un film qui sortira en 2019.

Il se passe en partie “à Marseille” avec des scènes tournées à Cadix, ceci expliquant un décor que nous ne comprenions pas:

Ile de Sao Miguel

Ponta Delgada

Excursion au Pico da Vara (1105m), sur lequel s’est crashé en 1949 le Constellation d’Air France qui transportait  notamment Marcel Cerdan, faisant d’Edith Piaf une amoureuse éplorée.

A Furnas, fumerolles sulfureuses, et déjeuner d’un cozedo cuit à l’étouffée dans des marmites enterrées.

Bains d’eau ferro-sulfureuse en plein air, pour reposer les muscles  après la ballade de 3heures faite en 2.

Le lendemain, ballade au lagoa das sete cidades, et baignade en mer à Ferraria un endroit de sources chaudes sous-marines , avec une équipière  canadienne d’un voilier anglais déjà rencontrée à Antigua.