La Rochelle, escale technique

On fait les premiers accrocs en prenant une place difficile au ponton technique car j’ai peur du peu d’eau, on remonte la dérive… et le bateau devient une savonnette dans le vent.

La voilerie Incidences ajoute des renforts pour compenser ceux mal placés.

Garcia livre une pièce de rechange et du courrier

Jade Voile livre la chaussette à spi.

On dîne avec Tim pour lui souhaiter bon vent pour sa Mini Transat 650.

On voit un spectacle d’improvisation.

Suivre la trace d’un bateau

De nombreux sites permettent de suivre les navires à la trace, avec leur nom ou leur MMSI. Mais ça ne marche gratuitement qu’en portée VHF d’un récepteur terrestre. Ca marche partout pour les pros qui payent une réception par satellite …

www.marinetraffic.com/fr/

www.vesselfinder.com

http://shipfinder.co/

http://www.fleetmon.com/live_tracking/fleetmon_explorer

Contrôle technique

Visite de Philippe de Grand Large Services.

On a revu la fixation de frein de bôme qui se coupait en raguant.

On a constaté la torsion des lattes-ridoir d’enrouleur de trinquette.

Un peu d’eau de mer dans le coqueron arrière et en cabine avant.

Changement du bout de hâle-bas de tangon, et des écoutes de trinquette ayant souffert en Raz Blanchard.

Livraison d’une tringle de sdb, et des pièces détachées commandées.

 

Le baptême

Pour l’occasion P’tite Carine a mis son réveil à 4h00 du matin pour prendre l’avion de 6h20. Si c’est pas de l’amitié ça…

A également fait spécialement le déplacement depuis la Suisse, le Sieur de Bondeli, marin de son état.

Et puis il y a eu aussi les Cousins français et leurs amis. Histoire de partager le champ’ !

Voir ici la bouteille se briser.

 

 

Lorient-Côte d’Amour, le retour aux sources

Navigation bonnarde sous le soleil au portant par 17-25 noeuds et houle longue, intérieur de Groix et Belle-Ile, extérieur de Houat et Hoëdic, passage face à La Turballe entre le Four et Le Croisic.

Et entrée en baie de La Baule entre la rouge de Penchâteau et la Guérandaise verte, là où j’ai tiré mes premiers bords en 430 et 445 à l’école de voile du Club des Léopards du père Pajot, là aussi où en 1976 j’équipais mon cousin Gilles en 470.

Passage du Four face au Croisic et visite des cousins.