El Hierro – rencontres

« Fidel » nous a guidé vers les viticulteurs puis le café du coin où nous avons trinqué au « vino de pata » presque buvable…

– – –

Avant de partir, Hervé de « Portoloin » a plongé récupérer ce que je n’arrivais pas à atteindre au fond du port de La Estaca. Et en fut remercié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*