2 vélos pliables et 1 leçon de commerce

Bon en fait, on tournait autour, on n’avait pas tranché. Bien sûr, Carinette à bicyclette nous a dit que le Brompton c’est le top. Mais c’est en acier, c’est des roues de 16 pouces et c’est cher.

Bien sûr il y a le 20PM4 de BlancMarine en alu, mais pour l’essayer, c’est à Bordeaux, ou sur leur stand à  l’occasion d’un des salons nautiques.

Et puis cette semaine, à Morges, je passe devant chez Guibert Bike et il y avait un joli TERN Link D8 rouge. Je le prends en photo. Mauvaise ma photo…

Mais je me renseigne sur Internet en lisant le test du TERN C8… et puis comme pour beaucoup de choses, un petit comparatif sous excel, le Kansi est sans vitesse, le MBM Snap 20 pas très cher, et le Dahon Vybe D7 en alu semble tenir la corde en rapport qualité/prix, un peu moins cher que le TERN.

Et on a l’autorisation de notre référente  Carinette à bicyclette d’explorer des TERN inconnus (ouaf !) qui semble être une bonne marque, c’est pas BRILLANT ça ? (re-ouaf!)

Bon… où les voir ? Et bien sur le site Dahon.ch qui ne parle qu’allemand, je ne vois rien. Bon je googlise Dahon Lausanne, je trouve le shop Tandem. http://www.tandem.ch/brand/dahon/   m’indique  « Aucun produit ne correspond à votre sélection ». Mais la liste indique aussi leur distributeur à Morges : Cycles Dotti.  Génial non ?

Mais chez Dotti, dont le site ne montre pas la catégorie vélos pliants, accueil distant : si on le veut, il faut commander. Oui mais comment essayer ? Pas de modèle d’expo, pas de vente. Parce que si je veux juste commander sans voir ou essayer, je vais sur Internet…

Ensuite Froidevaux à Morges qui ne fait pas de pliant, mais renvoie confraternellement chez son collègue Guibert. La boucle est bouclée, allons donc essayer celui de la photo.

Eh bien il est joli dans sa livrée rouge et convaincant à l’essai dans la rue. On se voit déjà pédaler là-bas, où tout est neuf et tout est sauvage…

Le maître des lieux, un Commerçant comme on n’en fait plus, nous accompagne dans notre recherche de solution, et toujours à l’écoute, sort son catalogue et déroule son panneau d’accessoires, genre le panier souple Rixen Saul.

Donc mettez-nous en deux s’il vous plaît, des TERN Link D8 rouges avec des housses et des supports à sacs si possible.

Un modèle d’expo en vitrine = deux ventes.

C’est pas une vie de cinéma, ça, Mr Guibert ?

Je dirais même que TERN mine à tort.

Et avec sa housse de portage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*